SAFIRE

Programmation 2012

Poster un commentaire

Vendredi 9 novembre :
Le geste du cinéma est un artisanat difficile. Pour cette première soirée, de jeunes étudiants prennent le risque de présenter leurs premiers essais cinématographiques. A l’inexpérience s’associe la volonté, pour proposer des films osés, des premiers pas qui, quoiqu’il arrive, sont de véritables tentatives formatrices pour l’avenir. Ils seront accompagnés par un premier film professionnel au sujet et à la forme non moins radicaux…

Poison d’avril
Fiction de Elsa Bungert, Maël Delorme, Chloé Pelascini et Nicolas Rausch
Licence Audiovisuelle de l’Université de Strasbourg
2012 / 11’48
Victor ne veut plus manger de poisson. Depuis quelques temps, il est fasciné par l’eau …

L’eau et la pluie
Fiction de Romain Chavet, Valentin Herscher, Jérémie Valdenaire et Rémi Vandendresch
Licence Audiovisuelle de l’Université de Strasbourg
2011 / 9’12’
Accompagnement par images d’un texte d’Henry Riegert sur l’une des pires catastrophes écologiques qu’a connu l’Alsace, une de ses périodes les plus noires…

Kilka razy gdies
Fiction de Cécilia Loiseau-Gomes et David Picard
Licence Audiovisuelle de l’Université de Strasbourg
2012 / 8’51
Et si la vie était « Beauty full », dans les zones désaffectées, en bordure de la civilisation…

Vendredi 21h30

Le coup de cœur d’un membre du Collectif Citoyen de Guebwiller :

De rage et de raison
Documentaire de Didier Asson
production Cérigo Films, coproduit par Alsace 20
2012 / 58’6
D’entraînements en matchs, David, Marie-Pierre, Loïc et Stéphanie se confrontent au défi de la performance technique, à l’épuisement physique, mais surtout à la remise en question d’eux-mêmes. André, leur coach, les conseille, les pousse, les engueule, de manière passionnelle, pour les pousser dans leurs derniers retranchements. A chaque instant, leur rapport de confiance est mis à l’épreuve de la nécessité d’aller toujours plus loin, tant physiquement que mentalement, dans l’espoir fragile de progresser réellement.

Samedi 10 novembre, toujours au cinéma le Florival de Guebwiller

A 20h :
Beyrouth transport
Documentaire d’Aïdan Obrist
coproduit par Ana Films / les films de la castagne / Lapilli Films / TLT / Alsace 20
2011 / 52’

A côté du récit de la disparition graduelle des transports publics au Liban, des personnages originaux nous font visiter leurs souvenirs.
Une vieille dame, un compositeur, un chauffeur de taxi, une photographe, un cheminot… Ils vont, viennent, déménagent, cherchent, se croisent… Tous semblent vivre dans un passé-présent, baigné de rêves, de fantasmes, de regrets parfois…
Leurs émois chaloupant laissent entrevoir l’identité complexe d’un pays qui se situe entre nostalgie et reconstruction, un pays qui donne autant envie de rester pour toujours que de partir à jamais…

A 21h45 :
Hchouma Documentaire de Zouhair Chebbale
production par Bix Films
co-produit par Alsace 20, 2M et Les Films Terre Africaine
2011 / 52’

Alors que le Maroc semble prendre la voie de la modernité en matière de Droits de l’Homme et de la Femme, le poids des traditions et des mentalités archaïques subsiste : la Hchouma (honte liée à la pudeur) est encore très présente. Le problème que posent les grossesses illégitimes de filles mères est ainsi mis en lumière par l’association Solidarité Féminine à Casablanca qui recueille ces jeunes filles abandonnées et chassées par leurs familles. Un long travail de reconnaissance et de réinsertion est alors à entreprendre…

Dimanche 11 novembre au cinéma le Florival

A 14h :
Où sont nos amoureuses
Documentaire de Robin Hunzinger
Ecrit par Robin et Claudie Hunzinger
coproduit par Real Productions, Planète et France 3
2007 / 53’

Emma et Thérèse, étudiantes puis professeures dans les années 30, tentent de construire, ensemble, une vie à la fois engagée et amoureuse. Mais leur émancipation se transforme en apprentissage douloureux puis en épreuve du feu. Après leur rupture, Emma, mariée, vit dans une Alsace annexée par l’Allemagne nazie, Thérèse s’engage dans la Résistance et anime un réseau en Bretagne. A partir de leur correspondance, et de documents d’archives, le film rassemble les morceaux brisés de ces deux vies.

« Les fêtes traditionnelles à Guebwiller en 1930 »
Film d’Archive
1930/9’30

A 15h30 :
Films de l’Espace jeunesse de Guebwiller
Depuis quatre ans, l’Espace jeunesse de Guebwiller réalise un film dans le cadre du concours « Regards jeunes sur la cité » (Oroleis, Office régional des œuvres laïques d’éducation par l’image et le son). Son objectif est « de permettre et de développer la pratique des techniques audiovisuelles et de communication, afin de favoriser la culture et l’éducation permanente, de susciter la création ».
Cette année seront projeté le film de 2011, et, en avant-première, la dernière réalisation de l’Espace jeunesse.
produit par l’Espace jeunesse de Guebwiller
– Le mythe des trois cochons (fiction sur le thème « Ensemble, c’est tout »), 2011/8’
– 7 Heures (fiction sur le thème « Flash-back »), 2012/ 8’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s